• Abus de langage

    Il arrive souvent que l'on emploie des mots sans réfléchir... C'est du français, c'est compréhensible, c'est facile, tout le monde est content. Mais nous arrive-t-il de penser un peu à ce que nous disons ? Voici donc pour commencer trois abus de langage, plus ou moins graves et révélateurs. Je tâcherai d'en trouver d'autres.


        Sans doute

    En voilà une expression qui est utilisée ! A tort et à travers, surtout à tort d'ailleurs. Que veut-elle dire, selon vous ? "Sans doute..." Dans notre esprit, cela équivaut à un "peut-être". Mais observez cette locution deux petites secondes. "Sans" : une absence. "Doute" : une incertitude. En gros : il n'y a pas d'incertitude. Ce qui est l'exact opposé du sens que nous lui donnons !
    Mais que nous dit le dictionnaire à ce sujet ? Je citerai simplement un extrait du Petit Robert :
    "SANS DOUTE loc. adv. : selon toutes les apparences, mais sans certitude. => apparemment, peut-être, probablement." Nous nageons en pleine contradiction... A vous donc de juger de l'utilisation légitime ou non de ce "sans doute" !

        Américains

    En voilà une belle, une bien révoltante, quand on y réfléchit. Dans la langue courante, et dans quelques autres langues (je ne connais que l'anglais et l'espagnol, mais dans les deux cas, il y a aussi cette généralisation) on désigne par ce mot les habitants des Etats-Unis. Or, jusqu'à nouvel ordre, l'Amérique regroupe les deux parties du grand continent, Amériques du Sud et du Nord, reliées par l'Amérique centrale. C'est à croire que nos chers voisins de l'Ouest ont conquéri toutes les terres qui les entourent et ont assimilé tous les indigènes à leur culture dépravée. Cessons de suite l'amalgame : le mot pour les désigner existe ! En effet, étasunien (ou étatsunien) est accepté dans la langue française.

        Jamais

    Ah ! Si jamais tu le vois, parle-lui...
    A-t-on jamais vu spectacle si désopilant ?
    Deux utilisations complètement aberrantes de ce pauvre adverbe, jamais. Je ne vous ferai pas l'affront de mettre ici sa définition officielle : jamais, c'est JAMAIS. A aucun temps ni aucune époque, sous aucun prétexte. Il s'oppose à TOUJOURS et à DEJA.
    Sauf que...
    Premier exemple donné. "Si jamais tu le vois..." Autrement dit, dans le cas où tu ne le verras pas, tu devras lui parler... Hurmpf.
    Deuxième exemple : "A-t-on jamais vu..." C'est-à-dire : Vous non plus n'avez jamais vu pareil spectacle. Alors que l'on voudrait dire : Est-ce qu'on a déjà vu auparavant pareil spectacle ?... Ah, langue française, tu dis n'importe quoi.
    (Et merci à la langue anglaise, qui au moins suit une certaine logique, avec ses "ever" et "never" correctement et sensément placés !)


    Si vous avez d'autres exemples, ils sont les bienvenus, je suis à court d'idées...

  • Commentaires

    1
    visiteur_ghis
    Jeudi 12 Octobre 2006 à 19:40
    tu t'embroille trop ptite alice!!
    dja on di jamais san doute...
    les am?cains i font tt alenvers
    kan a jamais b?u lenleve "si tu le vois...""aton vu spectacle ..."
    mdr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :