• Inspirée

        Sombre déclic d'un stylo dont la mine s'ouvre, puis se ferme, lentement, entrant et sortant en un mouvement disgrâcieux.
          Feuille fine et jaunâtre, parfum d'un souvenir insaisissable embuant les lignes divagantes. Torpeur insidieuse alourdissant les membres, ralentissant la respiration, engourdissant l'esprit éreinté comme par une longue course le long du couloir des possibles. Et, étrangement, affaiblissement dérangeant des paupières, devenues fragiles, douces ailes de papillon conduisant les yeux à un eden de repos ardemment désiré.
        Tout à coup, fulgurante douleur emplissant la nuque durement penchée sur les pages maculées d'encre, inconfort grandissant alors que les doigts crispés peinent à suivre le rythme mené par l'inspiration impromptue de l'écrivain d'un soir. Regard usé rechignant à déchiffrer les infâmes gribouillis qui, à peine jetés sur le papier, en deviennent ridicules et vides de sens. Où est passée la belle œuvre tant espérée ?
        Cheveux bien placés derrière les oreilles, brume dorée retenue par quelque ingénieux dispositif, la plume court sur le papier. Virevolte, tourne, dérape et repart de plus belle, prise d'un élan frénétique lui enjoignant avec ferveur de tracer ces arabesques, encore et encore, sans se soucier de la nuit négligeable ou du sommeil déraisonnable.
        Hélas, un bruit, une voix ; charme brisé, doigts immobilisés, yeux lentement refermés. Conscience échappée...
        Éphémère instant de plénitude, curieux moment de béatitude, devant les mots ainsi créés.

  • Commentaires

    1
    visiteur_Jean-Baptis
    Lundi 6 Février 2006 à 21:07
    Sous peine de me r?ter... C'est beaux, toujours autant. Que de plaisir nous trouvons ?oire vos paroles.
    2
    visiteur_Will
    Vendredi 23 Juin 2006 à 09:10
    Magnifique, comme toujours. F?citations, petite soeur...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :