• Les Shadoks



        De peur de dénaturer L'ESPRIT shadok par excellence, je ne ferai que citer ces quelques mots.

        Claude Piéplu (voix des Shadoks) :
        "Je dois tout aux Shadoks, avant eux je ne savais rien, à présent je n'en sais pas davantage, mais je sais que je ne sais rien et ce rien n'est pas rien car il crée un vide qui peut s'emplir de tout - c'est l'avantage du vide de pouvoir tout y mettre, l'ignorance et le savoir, c'est ce subtil mélange que beaucoup parmi les plus munis, dans cet irrésistible élan de solidarité, veulent bien partager avec les plus démunis dont je suis.[...] Oui, les Shadoks en comblant notre vide nous ont rendu l'espoir."

        Jacques Rouxel (créateur des meugnonounets Shadoks) :
        "C'était il y a très, très, très longtemps. En ce temps-là, il y avait... le ciel.
    A droite du ciel, il y avait la planète GIBI ; [...] à gauche du ciel, il y avait la planète SHADOK. [...] Au milieu du ciel, il y avait la TERRE."
        Le décor est planté : les planètes des gibis et des shadoks ne marchent pas bien, et ces petites créatures étranges décident donc d'aller sur la Terre, puisqu'elle a l'air de mieux marcher. Là débute un périple, une course contre... l'impossible, et des aventures toutes plus tordues et stupides les unes que les autres.

        Les Shadoks, des bestioles à IMITER !

        Court extrait de l'encyclopédie shadok, par Jacques Rouxel, merci infiniment à lui :

        "Philosophie :
    - Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
    - C'est en essayant continuellement que l'on finit par réussir. En d'autres termes : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche.
    - Si ça fait mal, c'est que ça fait du bien.
    - Je pompe donc je suis. (oui, les Shadoks pompent, c'est bien connu !)
    - S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.
    - C'est en forgeant que l'on devient musicien."

        Et maintenant, mon épisode préféré : le cours de logique shadok, par le Professeur Shadoko : LES PASSOIRES. (j'hésite à vous l'expliquer ici, ça perdrait tout son charme !)

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :