• Mettre le pied à côté du fil

    Sensation horrible de ne plus maîtriser. Ne plus maîtriser rien du tout. La pesanteur reprend ses droits. On se croyait solide, on le croyait là, prêt à nous soutenir. On se croyait invulnérable, assuré. On croyait mettre le pied sur le fil, l'agripper, s'y accrocher intimement. Il aurait supporté notre poids sans broncher et nous aurait renvoyé vers le ciel. Mais on ne maîtrise plus. Le pied à côté, descente vertigineuse, chute sans retenue. On bat des bras, que dis-je on bat des ailes, on est blessé. Rien ne nous retient plus dans les airs : le fil est à côté. Notre pied est à côté. Et on tombe et on tombe et sa confiante solidité a complètement disparu. Curieux moment de suspension où l'on a le cœur dans la gorge, le pied dans le vide, et le centre de gravité qui chute interminablement.

     

    Philippe Petit

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :